Accueil

Présentation

Fcts statutaires

Actualités

Infos pratiques

Contactez-nous

 

Accéder
à nos bureaux

Tracez votre itinéraire vers nos bureaux

• ARLON

• LIBRAMONT

 

 

Editorial avril 2017


Memorandum du Front Commun concernant la CPU

Les membres du personnel relèvent que, dans sa mouture actuelle, la CPU ne rencontre pas tous les objectifs qui lui sont assignés. On ne constate pas d’amélioration significative du taux de réussite des élèves ni de diminution du taux de décrochage scolaire et d’absentéisme ni de plus grande motivation. Au contraire, elle semble démotiver certains d’entre eux qui sont tentés de quitter les études prématurément. Ces élèves, bien que porteurs de l’une ou l’autre attestation de réussite, ne sont pas « employables ». Le manque de motivation rencontré dans les classes a bien souvent un effet contagieux sur les plus motivés.

La formation des jeunes qui ont obtenu leur diplôme via la CPU est-elle adaptée au marché de l’emploi ? C’est la question relayée par des enseignants en CPU.

On reconnaît toutefois des aspects positifs générés par le système dont un travail renforcé en interdisciplinarité et en équipe pédagogique, des référentiels clairs et l’aspect positif de la portabilité d’un module de formation.

 

Après une première tentative d’évaluation, plusieurs points ressortent assez fort de l’analyse faite par les MDP :

 

Quelques propositions émergent de ces constats :

 

Tant que la CPU n’aura pas été évaluée de manière approfondie sur les options actuelles et celles qui entreront en CPU en 2018, que les modifications nécessaires à son fonctionnement n’auront pas été réalisées, nous demandons qu’aucune nouvelle option NE REJOIGNE CE SYSTÈME.

Et si, après les modifications demandées, la CPU passe toujours à côté de ses objectifs initiaux (motivation des élèves, lutte contre le décrochage, lutte contre l’échec scolaire, préparer un futur citoyen-travailleur à rentrer dans la vie active), qu’elle soit tout simplement abandonnée.

 

MESSAGE IMPORTANT

Acte de candidature pour les puericultrices

Circulaire n°

Objet : Acte de candidature à introduire par les puériculteurs dans l’enseignement fondamental ordinaire officiel subventionné

REMPLACE LA CIRCULAIRE N° 5197

 

NE CONCERNE PAS L’ENSEIGNEMENT SPECIALISE

 

Toute puéricultrice qui souhaite faire valoir sa priorité dans le classement P.O. doit poser sa candidature par lettre recommandée auprès de son Pouvoir organisateur. Cet acte de candidature doit être posé pour le 15 avril au plus tard ;

 

Toute puéricultrice qui souhaite faire valoir sa priorité dans le classement interzonal doit poser sa candidature en renvoyant le formulaire dûment complété repris en annexe par lettre recommandée auprès du Président de la Commission centrale de gestion des emplois pour le 15 avril au plus tard.

 

ATTENTION : le modèle d’acte de candidature est différent de celui de l’année scolaire passée ! Les puéricultrices qui ont déjà posé ce jour leur candidature en utilisant le modèle de l’année dernière doivent impérativement réintroduire le formulaire figurant en annexe de la présente circulaire.

 

CGSP - Enseignement : Régionale du Luxembourg

 

ARLON
80, rue des Martyrs - 6700 Arlon
Tél : 063 / 23 01 00
Fax : 063 /22 82 10

LIBRAMONT
13, rue Fonteny Maroy
ZI de Flohimont - 6800 Libramont
Tél : 061 / 53 01 77 - Fax: 061 / 41 63 66

Espace administrateurs

© 2014
JMTGPRAHICS

)